Burda, c’est pas si compliqué que ça… #1 {couture}

Les patrons Burda sont souvent sympas. Des formes assez structurées, des fringues qui taillent bien, et un peu plus ajustées que les patrons japonais, qui ont souvent une tendance parachutiste…

Le problème des patrons Burda, une fois que l’on a passé le casse-tête de trouver où, sur cette planche de papier rosé, se trouvent les lignes qui correspondent au modèle que l’on a choisi, le problème donc, ce sont les explications… Je pense qu’en chinois, je comprendrais plus ! Alors, ma solution, c’est de ne pas les suivre, ces explications :)

J’avais trouvé un super molleton noir chez Toto, et j’avais très envie d’un sweat ultra basique… Petit passage chez ma mercière du marché, pour acheter du bord cotes noir, comme pour les vrais sweat-shirt, et hop ! C’est parti ! (je passerai sous silence les 2h30 passées à comprendre enfin comment fonctionne ma surjeteuse, puisque ça y est, je domine la bête !) Et en moins d’une heure, mon sweat était assemblé !

Sauf que j’avais une autre idée derrière la tête. J’avais repéré sur Pinterest (ahhlala, Pinterest, mais comment je faisais AVANT ?) un coloriage pour le Dia de los Muertos

ColoriageTDM

Et j’avais très envie de broder ce motif sur mon sweat :-)

Enfin bref, trêve de blabla, place aux images ! (ne pas hésiter à cliquer sur les photos pour les voir en plus grand…)

Brodé en gris, sur du noir, le motif est léger, et en même temps, on ne peut pas le rater !

 

Encolure un peu (trop ?) large, que j’ai bordée d’un biais France Duval-Stalla étoilé que j’adore…

 

Et à plat :

 

Modèle n°109 du Burda Style de Décembre 2011, en taille 42, et la seule modif, c’est la profondeur de l’encolure…

Bon, mon problème maintenant, c’est que Malia veut le même… A suivre !

 

Comments are closed.